Les Parisiens ont choisi à plus de 35% de soutenir le projet du Président de la République dès le 1er tour des élections présidentielles et à 90 % au second. Ils ont confirmé ce choix aux élections législatives.

 

C’est maintenant, à votre tour, de faire entendre la voix des parisiens et des parisiennes en désignant les 12 sénateurs. Notre liste est la seule à affirmer clairement son soutien à l’action du Président de la République et du Premier Ministre.

 

La tradition partisane voudrait que chaque grand électeur vote selon les aspirations de celui ou celle qui l’a proposé à sa désignation. Ce n’est pas le sens de cette élection, ce n’est pas l’esprit du Sénat. Paris n’est inféodée à aucun parti. Paris est une ville libre. Je suis convaincu que les grands électeurs sont à l’image des parisiens : multiples, ouverts, humanistes.

 

La liste que je conduis est l’expression de cette diversité. Le soutien du MoDem a été décisif pour dépasser les vieux clivages. Notre liste est désormais le point de rencontre des philosophies politiques qui ont forgé notre République : le progressisme social-démocrate, l’humanisme centriste, la droite réformatrice.

 

Dépasser nos différences pour mieux transformer notre pays, voilà le premier engagement que nous prenons pour redonner confiance aux Français dans leurs élus.

 

Notre liste conjugue les compétences d’élus expérimentés avec les talents de la société civile. Notre deuxième engagement portera sur la méthode. Désormais nos objectifs détermineront les outils que nous construirons ensemble et non l’inverse.

 

Les sénateurs votent les lois comme les députés. Ils ne doivent pas s’enfermer dans une opposition stérile visant à bloquer la France, usant de tactiques d’empêchement que les Français réprouvent. Coproduire sans être contreproductif. Le Sénat doit, au contraire, se faire le garant d’une vision de long terme. La majorité présidentielle doit pouvoir s’appuyer sur le maximum de sénateurs pour voter les réformes constitutionnelles indispensables à la France.

 

Notre troisième engagement est au service de notre ville. Le sénat est la représentation des collectivités territoriales. Nous travaillerons à faire évoluer la Métropole du Grand Paris dans le sens de la démocratie et de l’efficacité. Nous proposerons de refonder le pacte des territoires, entre les grandes métropoles qui tirent la croissance, les quartiers et la ruralité qui souffrent.

 

Notre soutien à l’attractivité et à la culture de notre capitale sera indéfectible. Comptez sur nous pour libérer et protéger ce qui fait la force vive de Paris, dans le sens de l’intérêt général. Donnons-nous une chance de travailler ensemble pour qu’enfin la France se transforme et ne laisse personne au bord du chemin. Paris a besoin de la France, la France a besoin de Paris.

 

Nos collectivités locales sont en première ligne sur la lutte contre le dérèglement climatique, dont l’urgence se voit plus que jamais. Le Sénat est leur voix. Je la porterai haut et fort pour faire respecter les accords de Paris. Ce sera un engagement de tous les jours. Le quatrième que je prends devant vous.

 

Nous ne pouvons plus attendre !

Réalisation & référencement Comment faire un site web de politique